Banana Comptabilité

COMPTABILITÉ MULTI DEVISE

La comptabilité multidevise est basée sur la méthode de la comptabilité en partie double. Mais, elle permet de gérer les comptes et mouvements en devise étrangère.

Beaucoup de sujets font partie de la comptabilité en partie double.

Créons un nouveau fichier de comptabilité à partie double avec multidevise et TVA :

Commençons par cliquer sur Fichier, puis Nouveau…

Ensuite, cliquons sur NOUVEAU VIDE, puis sur COMPTABILITÉ EN PARTIE DOUBLE AVEC MULTIDEVISE ET TVA

Importons les codes TVA et le plan comptable comme expliqué dans ce cours. Puis, configurons le change.

Pour notre exemple, nous allons considérer le CDF (francs congolais) comme devise de base. Associons les autres devises en cours en RDC : dollar américain (USD), Euro (EU) et Kwacha (KW) avec des taux d’exemple suivants :

1$=1700 FC

1Euro=1850 FC

1 Kw=30 FC

Mult.

Le multiplicateur est normalement de 1, 100 ou 1000 et sert à obtenir le change effectif. Comme certaines devises valent peu à l’unité et pour ne pas insérer des changes avec de nombreux zéros, on utilise le multiplicateur.

Le multiplicateur peut aussi être spécifié en négatif (-1). Dans ce cas, le programme utilise le taux de change à l’inverse et raisonne comme si les devises saisies dans les colonnes Devise de référence et Devise étaient inversées. Ne modifiez pas le multiplicateur s’il y a déjà des écritures insérées avec la même devise. Autrement, le programme signalera des erreurs dans les écritures, attribuables aux changes erronés.

 

Le plan comptable multidevise

Le plan des comptes de la comptabilité multidevise est le même que ceux de la comptabilité avec une seule devise. A l’exception des facteurs spécifiques indiqués ci-dessous.

Devise de base

Dans les Propriétés fichier, menu Fichier, vous devez définir la devise de base et dans le tableau Changes. Il vous faut définir les devises étrangères.

Devise du compte

Chaque compte possède un sigle de devise, qui peut être celui de la devise de base, ou celui d’une devise étrangère, indiqué dans le tableau Changes.

Les comptes Actifs et Passifs, en plus de la devise de base (dans l’exemple le CDF), peuvent être définis en plusieurs devises

Nous allons éclater les comptes suivants :

Subdivisons STOCK MARCHANDISES de manière à avoir Stock en CDF, en USD, en EURO et en KWACHA.

Subdivisons également le compte Banque 5211

Même chose pour la caisse (57…), Vente marchandise (70…), les clients (411…) et les fournisseurs.

PROPRIETES FCHIER (DONNEES DE BASE)

Dans les données de base, spécifions les compte Gain de change et perte de change de l’onglet Devise étrangère.

Change d’ouverture

Le taux de change au moment de l’ouverture. À indiquer uniquement dans la ligne sans date.

  • Il est utilisé pour convertir le montant d’ouverture de la devise étrangère en montant d’ouverture de la devise de base de la comptabilité.
  • Doit correspondre au change de clôture de l’année précédente.
  • Si les taux de clôture ne sont pas égaux à ceux de l’ouverture le total des actifs et passifs pourrait être différent. Le change d’ouverture ne doit jamais être changé au cours de l’année, sinon des différences de change dans le total des soldes d’ouverture seront créées.
  • Quand on passe à une nouvelle année ou quand on reprend les soldes d’ouverture, le programme définit le taux de change d’ouverture avec la valeur contenue dans la colonne Change (ligne sans date) de la comptabilité de l’année précédente.

Taux de change historique

Comme indiqué dessus, si un taux de change a une date, le programme le considère comme un change historique. Le programme choisit le taux de change avec une date égale ou inférieure la plus proche de la date de la ligne d’écriture.

Change d’ouverture

Le taux de change au moment de l’ouverture. À indiquer uniquement dans la ligne sans date.

  • Il est utilisé pour convertir le montant d’ouverture de la devise étrangère en montant d’ouverture de la devise de base de la comptabilité.
  • Doit correspondre au change de clôture de l’année précédente.
  • Si les taux de clôture ne sont pas égaux à ceux de l’ouverture le total des actifs et passifs pourrait être différent. Le change d’ouverture ne doit jamais être changé au cours de l’année, sinon des différences de change dans le total des soldes d’ouverture seront créées.
  • Quand on passe à une nouvelle année, le programme définit le taux de change d’ouverture avec la valeur contenue dans la colonne Change (ligne sans date) de la comptabilité de l’année précédente.

Taux de change historique

Comme indiqué ci-dessus, si un taux de change a une date, il est considéré comme change historique. Le programme choisit le taux de change avec une date égale ou inférieure la plus proche de la date de la ligne d’écriture.

 

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.