1 Dans un champ des cotonniers de 150 m de longueur et de 75 m de largeur, installé en zone forestière, on sème les graines aux écartements de 80 x 30 cm. La densité de ce champ est de :
1) 36.700 plants
2) 46.875 plants.
3) 64.200 plants.
4) 75.000 plants.
5) 86.100 plants.
2 La plante dont les fortes pluies sont nuisibles à l’épiaison et en période de moisson est :
1) Le riz
2) Le sorgho.
3) Le millet.
4) Le maïs
5) La pomme de terre.
3 Le nombre de mètres de boutures nécessaires pour planter deux hectares de manioc aux écartements de 1 m x 1 m, se situe entre :
1) 2.000 – 3.000 m.
2) 3.000 – 4.500 m.
3) 4.500 – 5.000 m.
4) 4.000 – 6.000 m.
5) 8.000 – 12.000 m
4 Le fruit non développé et séché du cacaoyer est appelé :
1) Une baie.
2) Une gousse.
3) Une cherelle.
4) Une cabosse.
5) Un cacao.
5 Le nombre d’héveas à saigner en demi-circonférence (S/2) par un travailleur par jour est de :
1) 250 – 300.
2) 300 – 500.
3) 450 – 550.
4) 550 – 650.
5) 350 – 450.
6 Le mode de pollinisation effectuée par le vent est appelé :
1) La brachiaria ruziziensis.
2) L’hydrochorie.
3) La zoochorie.
4) L’entomogamie.
5) L’anémogamie.

7 Le matériel de lutte phytosanitaire utilise dans l’épandage des matières actives solides s’appelle :
1) Le semoir.
2) L’arrosoir.
3) La poudreuse.
4) L’atomiseur.
5) Le pulvérisateur.

8 Le phanérogame parasite du Zea mays s’appelle :
1) Le striga lutea.
2) L’ustilago maydis.
3) L’Helminthosporium sp.
4) Le puccinia polysora.
5) Le Loranthus yangambiensis.
9 ‟La larve dévore les feuilles du caféier mais laisse toutes les nervures principales”, ce dégât caractérise une attaque :
1) De Tragocephola guerini.
2) De toxoptera coffea
3) D’Apate monachus.
4) Du Dichocrocis crocodesa.
5) D’Epicampoptera marentica.
10 L’ordre normal des opérations de récupération des amandes palmistes (1. finition de l’huile et épuration, 2. malaxage, 3. égrappage, 4. stérilisation, 5. extraction, 6. clarification, 7. conditionnement, 8. défribrage, 9. concassage, 10. séchage, 11. séparation des amandes) est :
1) 6 – 2 – 4 – 5 – 1 – 3.
2) 4 – 3 – 2 – 5 – 6 – 1.
3) 10 – 11 – 9 – 7 – 8.
4) 8 – 7 – 9 – 11 – 10.
5) 3 – 2 – 4 – 6 – 5 – 1.
11 La méthode artificielle de détermination de sexe chez les poussins se fait par l’ :
1) Alimentation d’une nourriture riche en protéines.
2) Injection des hormones dans le corps du poussin.
3) Apparition précoce des plumes des ailes chez les femelles.
4) Introduction de l’ovoscope dans le cloaque des poussins.
5) Apparition d’une crête chez le mâle à partir de trois semaines.
12 Le croisement de retrempe dans la reproduction des animaux domestiques est aussi appelé :
1) Grading.
2) Continu.
3) Simple.
4) De substitution.
5) Intercurrent.
13 Dans un pâturage destiné au gros bétail, l’espèce fourragère appartenant à la famille des graminés très appétée même à l’état sec et acceptant de vivre en association s’appelle le :
1) Brachiara ruziziensis.
2) Soja hispida.
3) Zea mays.
4) Stylosanthes gracilis.
5) Picerraria javanica.
14 Le but primordial de la vulgarisation est :
1) D’établir un plan de travail mensuel ou annuel.
2) D’enseigner en dehors de l’école les populations rurales en vue d’améliorer leur niveau de vie par leurs propres efforts.
3) D’évaluer le potentiel si on applique de méthodes agricoles suffisamment avancées.
4) D’avoir un esprit de service dans l’environnement de l’action.
5) De rendre l’agriculture plus efficace en améliorant les techniques.
15 La vente en vrac est :
1) La désignation complète de la qualité de la marchandise.
2) La moyenne obtenue par la pesée de plusieurs emballages.
3) La marchandise sans emballage.
4) L’emballage pesé séparément.
5) La réduction accordée pour compenser le poids de l’emballage



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *