EXETAT 2019.

TEXTE 1.

Scio ego, Quirites, plerosque non eisdem artibus imperium a vobis petere et, postquam adepti sunt, genere ; primo industrios, supplices, modicos esse, dein per ignaviam et superbiam aetatem agere. Sed mihi contra ea videtur. Nam quo pluris est univorsa res publica quam consulatus aut praetura, eo majore 5 cura Mani administrari qham haec peti debere. Neque me fallit quantum cum maxumo beneficio vostro negoti sustineam, Bellum parare simul et aerario parcere, cogere ad militiam quos nolis offendere, dorni forisque omnia curare, et ea agere inter invidos, occursantes, factiosos, opinione, Quirites, asperius est. Ad hoc,                                         10
alii si deliquere, vetus nobilitas, majorum fortia facta, cognatorum et adfinium opes, multae clientelae, omnia haec praesidio adsunt ; mihi spes omnes in memet sitae, quas necesse est virtute et innocentia tutari ; nam alia infirma sunt.

                SALLUSTE : Jugurtha, 85.

Les items numérotés de 1 à 9 se réfèrent au texte 1.

1. Le mot qui est emprunté au langage politique est : (EXETAT 2019)

a. Bellum b. imperium c. majorum d. nobilitas e. Quirites

2. Le mot “clientelae” (t.12) représentait à Rome une classe sociale constituée: (EXETAT 20×9)

a. D’affranchis               b. d’esclaves           c. d’étrangers           d. de citoyens

e. de militaires.

3. Indiquez l’idée qui étale la vanité individuelle. (EXETAT 2019)

  1. La conquête du consulat ou de la préture avant toute autre considération.
  2. La duplicité des nobles dans la quête et l’exécution du pouvoir.
  3. La gestion de la res publica avant toute autre considération.
  4. La valeur personnelle plutôt que la noblesse héréditaire.
  5. Les mérites personnels face à l’incapacité des nobles.

4. Indiquez le nombre de fois qu’il est fait usage du datif dans le texte.

(EXETAT 2019)

a. 4                          b. 5                        c. 6                        d. 9                        e. 11

5. Le pronom « plerosque » (t.1) désigne : (EXETAT 2019)

a. Le peuple b. les militaires c. les nobles d. Marius e. Salluste

6. Le terme dont l’explication grammaticale exprittiêe enali Ha le unc erreur est : (EXETAT 2019)

  1. Quirites (f,.1) : nom masculin pluriel, vocatif            ir.
  2. Peti (e.6) : proposition, infinitive, sujet de videtai
  3. Quos ((•.8) : pronom relatif, acc. masculin 1)1111 lel, , r (1 i 1, • 41th-11(1(.1’e
  4. Deliquere (L11) : forme syncopée, 3h1., perft pl Irril lr,rrl. de deliquere.
  5. Vetus (t.11) : adj. npm. masc.sg, épithète de

7. En R.D.C, le « praetuj’a » romaine (t.5)         l’•qtavident de l’uti Ka ne

politique appelé : (EXETAT 2019)

  1. Assemblée nationale.
  2. Ministère de la juStice.
  3. Présidence de la République.                      
  4. Primature.
  5. Sénat.

8. L’exorde du « Pro Archia » de Cicéron est.: (EXETAT *019)

a. Comminatoire        b. ex abrupto        c insinuant,                             d. pompeux

e. simple et direct.                               •

9. Un discours où l’on défend sa propre cause EST : (EXETAT 2019)

a. Démocratique        b. électoral             c. électornliste      I. pro domo
e. révolutionnaire.

Exetat 2017

TEXTE 1
Si nihil aliud nisi de civitate ac lege dicimus, nihil dico amplius, causa dicta est. Quid enim horum infirmari, Gratti, potest ? Heracleaene esse tum adscriptum negabis ? Adest vir summa auctoritate et religione et fide, M. Lucullus, qui se non opinari, sed scire, non audisse, sed vidisse, non interfuisse, sed egisse dicit. Adsunt Heraclienses legati, nobilissimi homines, – huius iudicii causa cum mandatis et cum publico testimonio venerunt -, qui hunc adscriptum Heracliensem dicunt. Hic tu tabulas desideras Heracliensium publicas, quas Italico bello,incenso tabulario, interisse scimus omnes ? Est ridiculum ad ea quae videmus nihil dicere, quaerere quae habere non possumus,et de hominum memoria tacere, litterarum memoriam flagitare, et cum habeas amplissimi viri religionem, integerrimi municipii lus iurandum fidemque, ea quae depravari nullo modo possunt repudiare, tabulas, quas idem dicis solere corrumpi, desiderare.

Cicéron, Pro Archia Poeta.
I Les items numérotés de 1 à 9 se référent au texte 1
1. Indiquez la proposition qui renferme un sophisme.
1_ La cause d’Archias est déjà plaidée.
2 La plainte de Grattlus contre Archias est un règlement de comptes.
3 La position d’Archias est incontestable.
4 Les registres publics sont habituellement altérés.
5 Les témoignages oraux ont plus de valeur que les preuves écrites.
2. Grattius est appelé à la barre en quaiité :
1. d’accusé.            
2. d’observateur.           
3. de témoin à charge.             
4. de témoin à décharge.             
5. de témoin oculaire.
3. L’objection de Grattius à la plaidoirie de Cicéron est :
1. Archias est citoyen d’Héraclée.
2. La prééminence des preuves écrites.
3, La prééminence des preuves orales.
4 Le témoignage de Lucullus.
5 Les registres publics d’Héraclée.
4. Indiquez l’infinitif d’un verbe à la forme syncopée.
1. Audisse.                 
2. Corrumpi.                
3. Infirmari.                
4. Solere.                 
5. Tacere.
5. La traduction exacte du mot “fide” (1.2) est :
1. cause.                              
2. conscience.                 
3. foi.                
4. procès.                  
5. témoignage.
6. Le terme qui est au génitif complément circonstanciel de lieu est : 1. heracleaene (1.2).                  
2. heracliensium (1.4).                
3. horum (1.1).                
4. huius iudicii (1.3).               
5. integerrimi (1.6).
7. Indiquez la proposition qui reprend les termes ou expressions empruntés au langage historique.
1 Causa, civitate, lege, mandatis.
2 De hominum memoria, litterarum memoria, tabulas.
3 lus iurandum municipii, legati, nobilissimi homines.
4 Mandatis, tabulas publicas, testirnonio publico.
5 Vir summa auctoritate et religione et fide.
8. L’ordre des infinitifs ” opinari, audisse et interfuisse” d’une part, ” scire, vidisse et egisse”, d’autre part, forme une figure de style qu’on appelle :
1. l’anaphore.                   
2. l’antithèse.                  
3. l’homéoteleute.                   
4. la gradation.                   
5. la métaphore.
9. Indiquez un verbe de volonté.
1. Habere (1.5).                  
2. Negabis (1.2).                  
3. ❑pinari (1.2).                
4. Tacere (1.6).                 
5. Vidisse (1.3).

TEXTE 2

Haec ideo commemoro, quoniam mufti, praeteritarum rerum ignari, quidam etiam dissimulatores suae scientiae, si temporibus christianis aliquod bellum paulo diutius trahi vident, inca in nostram religionem protervissime insiliuntexclamantes quod, si ipso non esset et vetere ritu numina colorentur, jam Romana illa virtute, quae adjuvante Marte et Bellona tanta celeriter bella confecit, id quoque celerrime finiretur.

Recalant igitur qui legerunt quam     diuturna bella,    quam varus eventis, quam luctuosis cladibus a veteribus sint fiesta Romanis,sicut solet orbis terrarum velut proceilosissimum pelagus varia talium malorum tempestate jactari, et quod nolunt aliquando fateantur, nec insanis adversus Deum linguis se interimant et decipiant imperitos I Saint Augustin, De civitate Dei.

10. Le texte est tiré du thème de:
1) l’éloquence dans l’histoire.
2) l’histoire.
2) la mythologie.
3) la philosophie.
3) la théologie.
11. Les romains attribuent la responsabilité de la perpétuation des guerres à :
1) l’histoire.
2) la guerre.
3) la religion chrétienne.
4) la religion romaine.
5) la science.
12. indiquez l’idée qui ne peut être tirée du texte.
1) Les guerres romaines antiques ont perduré en dépit de l’aide des dieux.
2) Les propos blasphématoires des Romains sont à la base de la perpétuation des guerres.
3) Saint Augustin dénonce l’esprit borné des Romains.
4) Saint Augustin dénonce l’hypocrisie des Romains.
5. Saint Augustin met les Romains en garde contre leurs propos insensés contre Dieu.
13. “Saler (1.8) est un verbe :
1. déponent.                  
2. impersonnel.        
3. irrégulier.       
4. régulier.         
5. semi-déponent.
14. L’adverbe “ideo” (1.1) est employé pour exprimer :
1. l’explication.                
2. la cause.       
3. la conclusion.      
4. la conséquence.      
5. le temps.
15. ” Non esset” (1.4) est employé au subjonctif pour exprimer :
1) l’interrogation indirecte.
2) l’irréel du passé.
3) l’irréel du présent.
4) la cause.
5) le souhait.
16. La traduction exacte du mot “aliquando” (1.10) est :
1) aussitôt.                 
2. d’ailleurs.               
3. dés que.               
4. donc.                
5. enfin.
17. indiquez la proposition(III) où les verbes(I) sont associés à une explication grammaticale (11) correcte.
I.
1.            Confecit (1.5)                    
2.            Finiretur (1.6)                   
3.            Recalant (1.7)                   
4.            Solet (1.8)                          
5.            Vident (1.3)  

II.                 
a. 3e pers. sg. prés. ind.
b. 3e pers. pl. prés. subj.
C. 3e pers. sg. part ind.
d. 3e pers. pl. prés. ind.
e. 3e pers. sg. imp. subj.
f. 3e pers. sg. pqp. subj.
 
III
1. le, 2e, 3b, 4a, 5d.
2. la, 2c, 3d, 4e, 5b.
3. le, 2f, 3d, 4a, Sb.
4. la, 2e, 3d, 4f, Sb.
5. lc, 2f, 3b, 4e, 5d.
18. Le cas de l’apostrophe est:
1. l’abblatif
2. l’accusatif
3. le datif
4. le génitif
5. le vocatif

19. Undeviginti de octo surit :
1. XXIII.                                           
2. XII.                  
3. XI.            
4. X.                               
5. IX.
20. Le magistrat romain antique chargé de rendre la justice était :
1. l’édile.
2. le dictateur.       
3. le consul.             
4. le préteur.    
5. le questeur.
21. ” De natura rerum” est l’oeuvre de :
1. Cicéron.             
2. Horace.           
3. Lucrèce.           
4. Sénèque.            
5. Tite – Live.
22. L’essentiel de la philosophie platonicienne est :
1) l’engagement total dans la politique.
2) la dualité des forces humaines.
3) la maîtrise des passions.
4) la morale du devoir 
5) la morale du plaisir.
23. Le verbe dont les temps primitifs exprimés comportent une erreur est :
1) carere, eo, es, ui, itum : manquer de.
2) ferre, fera, fers, tuai, latum : porter.
3) nasci, or, eris, natus sum: naître.
4) nescire, io, is, vi, itum: ne pas savoir.
5)vivere, o, is, vici, victum : vivre.
24. Indiquez un mot français emprunté au latin l’aqua” qui signifie : qui ressemble à de l’eau.
1. Aquarelle.          
2. Aquarium.         
3. Aquatique.        
4. Aqueux,          
5. Aquiculture.
25. Indiquez-la maxime latine qui dénonee4e manque de l’esprit critique.
1) Errare humanum est.
2) Magister dixit.
3) Medice, cura te ipsum.
4) Non possumus.
5 Persona grata.