Les réseaux numériques

Généralement, un réseau est un ensemble d’éléments interconnectés; ainsi, on peut parler d’un réseau routier, un réseau de bandits etc. En parlant des réseaux numériques dans cet article, je vais présenter les catégories de ce type de réseaux : informatiques, de télécommunications et de vidéo.

Les réseaux informatiques

Les réseaux informatiques sont nés du besoin de relier des terminaux distants à un site central puis les ordinateurs entre eux et enfin des machines terminales, telles que des stations de travail ou des serveurs.

On compte quatre catégories de réseaux informatiques, caractérisés par la distance maximale qui sépare les points les plus éloignés du réseau :

  • Les réseaux personnels ou PAN (Personal Area Network) : Ces réseaux interconnectent sur quelques mètres les équipements personnels tels que GSM, portables, organiseurs etc d’un même utilisateur, en passant le plus souvent par le bluetooth.
  • Les réseaux locaux ou LAN (Local Area Network) : Ces réseaux correspondent par leur taille, aux réseaux intra-entreprise. Un LAN est destiné à relier les ordinateurs d’un bâtiment ou d’un local.
  • Les réseaux métropolitains ou MAN (Metropolitan Area Network) : Ils permettent l’interconnexion des réseaux locaux sur un réseau spécialisé à haut débit qui est gérée à l’échelle d’une métropole.
  • Les réseaux étendus ou WAN (Wide Area Network) : Ces réseaux sont destinés à transporter des données numériques sur des distances à l’échelle d’un pays, voire d’un continent ou de plusieurs continents. Ce réseau peut être terrestre (utilisant la fibre optique) ou hertzien (réseaux satellites).

Nota : De nos jours, le principal réseau informatique est représenté par Internet. Ce réseau transporte des paquets dits IP (Internet Protocol).

Les réseaux de télécommunications

Les opérateurs et les industriels des télécommunications ont une vision des réseaux très différente de celle des informaticiens. Les contraintes de l’application de base, la parole téléphonique, sont très sévères en ce qui concerne la synchronisation aux extrémités et le temps de traversée du réseau, qui doit être limité.

Le monde des télécommunications a connu une véritable révolution avec l’adoption en 1988, de la technique de transfert ATM (Asynchronous Transfer Mode) ou mode de transfert asynchrone, qui est un transfert de paquets dans lequel tous les paquets ont une longueur à la fois fixe et très petite.

Les réseaux des câblo-opérateurs

Les opérateurs vidéo, ou encore les câblo-opérateurs pour la partie terrestre câblée, sont les opérateurs chargés de la mise en place des réseaux câblés ou hertziens, avec pour objectif immédiat de transmettre des images de télévision par voie terrestre ou hertzienne. Cette infrastructure de télécommunication fait transiter des canaux vidéo vers l’utilisateur final.

Les opérateurs hertziens sont présents depuis de longues années avec la diffusion de canaux de télévision, qui a ses avantages et ses inconvénients. La numérisation de ce réseau est effective depuis les années 2000 aussi bien par satellite que par des relais terrestres numériques.

Les réseaux multimédias

Nous venons de parler de réseaux informatiques, de télécommunication et de câblo-opérateurs, qui transmettent respectivement les données informatiques, la parole téléphonique et la vidéo. Chacun de ces réseaux essaie de prendre en charge les trois médias simultanément pour tendre vers un réseau multimédia.

Le multimédia

Les applications multimédias impliquent l’utilisation simultanée de plusieurs médias, qui sont transportés par les réseaux de façon plus ou moins intégrée. L’intégration désigne ici la possibilité de transporter des données provenant de sources différentes via un support unique.

Le RNIS bande étroite (réseau numérique à intégration de service) a pour fonction d’intégrer les applications informatiques à bas et moyen débit aux applications téléphoniques. Le RNIS large bande quant à lui, sert à associer les applications informatiques, la vidéo et la parole.

Le RNIS (réseau numérique à intégration de service)

La première approche d’un réseau multimédia a été le RNIS, capable d’intégrer deux médias, la parole téléphonique et les données informatiques.

Patrick Tshiama Mulomba
Les derniers articles par Patrick Tshiama Mulomba (tout voir)
error: Contenu protégé